Et puis le site vitrine (www.fdn2.org) a reçu des mises à jours, notamment concernant la présentation de Nos Oignons (principalement grâce à une bénévole qui se reconnaîtra). Ce site est devenu statique suite à une attaque sur le précédent SPIP pas tenu à jour. Un script Perl touille désormais les bouts de pages HTML pour re-tricoter le site à chaque mise à jour. Ça se passe très bien et c'est plus sûr.

Ensuite, l'argent du principal projet soutenu a continué à lui être transmis, en paiement des factures présentées et jusqu'à épuisement des comptes. Depuis quelques mois nous sommes à sec, excepté les 28k€ que la banque tarde à nous rendre (principalement immobilisés pour l'ouverture du terminal de paiement en ligne unilatéralement débranché par le prestataire l'an dernier : voir le précédent billet et j'y reviens plus bas). Un appel aux dons par virement a donc été émis sur ce blog l'an dernier et il y a environ 250€ de dons chaque mois aujourd'hui. Cela étant insuffisant, nos contacts du côté de WikiLeaks nous ont encouragé à avancer sur une solution de liquidation de Bitcoins afin de potentialiser leurs réserves. Avec l'aide de Vinci j'ai donc créé un "wallet" Bitcoins offline, puis une tournée de test de 11 milli-Bitcoins a permis d'aboutir à +7€ sur nos comptes Bred en décembre dernier. Après plusieurs opérations réussies, Bitwa.la (celui des 4 prestataires approchés ayant premis l'ouverture d'un compte fonctionnel) a souhaité plus de documents pour authentifier les opérations et un petit manque d'énergie bénévole est apparu sur la production de ces documents (à scanner depuis Amiens). Les autres prestataires n'opèrent pas Europe, n'ont pas validé les documents présentés (mais ne les ont pas refusé non plus, juste eu aucune réponse) ou sont vraisemblablement en faillite… Sur le principe, transformer des Bitcoins en euros c'est simple, mais n'allez pas croire pas que c'est torché en 5 minutes, je me galère bien comme il faut à chaque étape (VNC, machine hors-ligne, Bitwa.la…).

En parallèle, Whilelm a fait rouvrir un contrat de terminal de paiement en ligne par CB, via l'association Globenet, à la Banque Populaire Alsace-Champagne-Loraine. Le contrat est ouvert depuis décembre dernier, Globenet le paye chaque mois, et il y a besoin de ressource bénévole pour mettre ce contrat en œuvre via le Système d'Information d'FDN2 pour accepter à nouveau les dons par CB. Cette voie est donc ouverte. On parle de s'y pencher Whilelm et moi (mais lui n'a plus d'électricité en ce moment, pour encore quelques semaines voire quelques mois et moi je n'ai plus d'installation fonctionnelle du SI en question sur ma machine, suite à un changement de machine…).

Concernant les 28k€ d'FDN2 bloqués à la banque, il s'agit de parts Bred, qui sont en cours de revente depuis deux ans… Je n'ai plus beaucoup de contacts avec la conseillère : elle ne répond pas au téléphone, plus aux mails depuis 6 mois, et n'a pas appelé lors des deux derniers RDV téléphoniques que j'avais programmés en appelant leur numéro payant de contact d'agence. Il n'y avait de toutes façons plus de nouveauté dans nos échanges depuis 1 ans. La situation ne change plus, nos propositions ne sont plus vraiment étudiées et leurs promesses n'aboutissent pas. Il faudra que je contacte la responsable d'agence, mais j'ai pas non plus envie qu'ils nous ferme les comptes.

À ma connaissance, des comptes sont ouverts à La Banque Postale d'Amiens depuis presque un an, mais je n'en sais pas plus. Je n'y ai pas accès, aucun contrat de service n'y a encore été ouvert (TPE CB, prélèvement SEPA…). C'est clairement un manque d'énergie bénévole qui nous ralentit là encore, plus que des difficultés techniques. Il y a besoin d'Amiennois·es pour aller à la banque avec Benjamin quand il a un week-end de disponible là bas, au moins pour le motoriser (moi j'habite dans une location des Deux-Sèvres cette année ; c'était sympa Le Mans et le bateau, j'y serai bien resté un peu plus longtemps).

À propos de Bitcoins, et vu qu'on a un circuit quasi-fonctionnel dans ce domaine je me suis posé la question d'ouvrir des collectes Bitcoins pour les associations soutenues. Mais les projets que nous soutenons sont tous capables de mettre en place leurs propres collectes de dons par BitCoins, et ça pose de croustillantes et affriolantes questions de comptabilité si on veut pouvoir émettre des reçus (vu qu'il est plus rentable de regrouper les transformations de Bitcoins en lots pour éviter les frais).

À titre exploratoire, un compte FDN2 a été ouvert sur Liberapay.com/FDN2. Les services utilisés sont luxembourgeois et je ne voudrais pas casser ce joli jouet. M'enfin j'allais pas me priver d'ouvrir une porte à si peu de frais.

En conclusion, bien qu'il n'y ait pas grand chose de visible en surface, la bête n'est pas morte, elle remue encore ses nageoires en profondeur. Plusieurs bénévoles sont venus gonfler l'équipe cette année et c'est une perspective encourageante. Toutefois l'association aurait bien besoin d'un regain d'énergie militante vers Amiens, car le geyser qui s'y trouvait tarde à jaillir de nouveau et qu'il faudra qu'on soient nombreux à se relayer pour porter autant d'eau à ce beau moulin.