le Blog de FDN

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 13 mars 2014

Être candidat aux européennes ?

La question n'est pas récente. Elle est même plutôt ancienne, en vrai. La première fois qu'on m'en a parlé, c'était pendant la bataille Hadopi. On sortait de je-ne-sais-plus quelle causerie autour du sujet, et on était en train de prendre un pot. C'est Fred Neau, à l'époque responsable du numérique pour les Verts Paris, qui avait lancé l'idée. D'abord de me voir député-tout-court (donc à l'Assemblée Nationale), puis, parce que je me proclamais incapable des coups-bas que demande une campagne sur un scrutin uninominal, de lancer d'accord, mais aux européennes, ça pourrait.

Depuis, le paysage politique s'est dramatiquement assombri. En particulier, sur les sujets qui me préoccupent et où je suis compétent, c'est-à-dire sur tout ce qui touche au numérique. Le PS au pouvoir s'est montré à peu près aussi mauvais que l'UMP. Et avec des conséquences que je pense graves (j'y reviendrai). Bref, je résume, le paysage politique continue de pourrir, comme l'explique Eric Walter, le secrétaire général de la Hadopi dans un billet de blog.

Le changement récent, c'est la création d'un machin qui s'appelle Nouvelle Donne, et qui se targue de vouloir faire de la politique autrement. J'ai découvert quand Isabelle Attard les a rejoints. Depuis, l'idée me tourne dans la tête. Tout comme Eric Walter, je ne me sens plus capable de voter pour aucun des partis usuels, ils sont vraiment tous trop... Je ne sais même pas quoi dire... Ils font n'importe quoi, effrontément, et supposent béatement que personne ne verra rien.

Lire la suite...

lundi 17 février 2014

L'Europe essaye de noyer la neutralité du Net

Un projet de règlement européen est en cours de préparation. Le texte initial, proposé par la Commission était très mauvais, et assez incompréhensible. Les propositions de modifications par le Parlement améliorent un peu les choses, mais on est encore très loin du compte.

Pour le moment, tout laisse à penser que c'est une histoire qui risque de se finir mal. Mais ce qui est le plus inquiétant, c'est que les textes européens sont devenus tellement illisibles qu'il est difficile de mobiliser autour, ou de pointer clairement ce qui ne va pas.

Pour les impatients, tout en bas de l'article, le En bref résume les éléments clefs.

Lire la suite...

jeudi 10 janvier 2013

L'accompagnement de la révolution numérique: une chance pour la France ?

En vue de la table ronde sur la neutralité du net organisée par Fleur Pellerin le 15 janvier 2013, son cabinet m'a proposé de lui faire part de mon point de vue. A cette fin j'ai essayé d'éclaircir, autant pour mon usage personnel que pour qui voudra, mes idées sur cette notion complexe.

Lire la suite...

Note sur la neutralité des réseaux

Dans le cadre de la table ronde organiséee par le ministère de l'économie numérique, on m'a indiqué que si j'avais des choses à dire par écrit ce serait bien. Du coup j'ai essayé de mettre dans le bon ordre, suite à quelques échanges avec les gens du cabinet de la ministre, ce que j'avais à dire sur le sujet. Ensuite, une fois tout ça dans le bon ordre, j'ai décidé de le rédiger de manière plus détaillée et plus explicite.

L'ordre n'est pas forcément le plus pédagogique: tout le monde connait déjà au moins une partie du sujet.

Lire la suite...

samedi 05 janvier 2013

Le gouvernement confondrait-il République et féodalité ?

Cette tribune a initialement été publiée par l'excellent PCinpact. Elle est reprise ici, histoire que ça ne se perde pas, pour ranger, en quelques sortes.

Dans une tribune récente, publiée par Le Monde, Najat Vallaud-Belkacem nous a expliqué qu'au nom des valeurs de la République, il était nécessaire d'accorder au Seigneur de Touitteur droit de haut et basse justice sur ses terres. Dans la mesure où ça ne fait pas partie des valeurs habituellement défendues par la porte-parole du gouvernement, essayons d'analyser comment elle est arrivée à ce contre-sens.

Lire la suite...

jeudi 03 janvier 2013

Free porte-t-il atteinte à la neutralité du Net en filtrant la publicité ?

Ces jours-ci se profile la table ronde tant attendue autour du cabinet de Fleur Pellerin sur la neutralité des réseaux[1]. C'est donc avec un certain bonheur que je vois refleurir dans l'actualité certains éléments clefs de la discussion: une excellente occasion de réviser les dossiers.

Le premier dossier est celui de la tribune de Najat Vallaud-Belkacem dans le Monde du 28 décembre. Le billet en réponse sera publié par PCinpact demain matin.

Le second dossier nous est apporté par Free qui vient de mettre en place, sur son Frinitel[2] v6, dit "Révolution", un filtre anti-pub. Beaucoup de commentateurs semblent juger que c'est une atteinte à la neutralité des réseaux. Voyons ça...

Notes

[1] D'abord annoncée en décembre, puis reportée à mi-janvier.

[2] Le mot n'est pas de moi, il est du vice-président de FDN, Arnaud Luquin. Depuis la conférence Internet libre ou Minitel 2.0, il dit Frinitel quand il parle de sa Freebox. J'aime assez le mot, c'est un joli résumé.

Lire la suite...

mardi 20 novembre 2012

Internet libre : game over. Please insert coin.

Nos dossiers bougent. L'hydre à six têtes d'ACTA a perdu une tête et est à terre. Enfin une ministre a promis (ça coûte pas cher) une loi sur la neutralité. Toujours aucune embellie sur le front des cultureux en plastique.

Internet a besoin de protection et de défense, les lecteurs habitués du lieu le savent. Comment faire ?

Histoire de lever toute forme de doute ou de suspens, la réponse c'est "en finançant et renforçant la Quadrature".

Lire la suite...

jeudi 06 septembre 2012

Rapprochement CSA-ARCEP: l'art de danser le pogo sur un champ de mines...

Le sujet a déjà fait quelques beaux papiers lors de l'annonce du gouvernement du lancement d'une réflexion sur le rapprochement du CSA et de l'ARCEP, avec en ligne de mire l'ANFR et pourquoi pas la HADOPI, voire pour les plus fous le CNC.

Il en a été dit que c'était très mal, et on a régulièrement expliqué pourquoi. Je voulais revenir sur le sujet, volontairement à contre-temps.

Lire la suite...

jeudi 02 août 2012

Le RIPE souhaite empêcher le déploiement d'IP v6

Le titre est un peu accrocheur, mais le billet montrera que c'est la seule conclusion raisonnable à laquelle on arrive. Depuis quelques mois déjà, les FAI membres de la Fédération FDN rencontrent un problème récurrent: il est assez facile d'obtenir des adresses IP v4, mais pratiquement impossible d'obtenir des adresses IP v6 auprès du RIPE NCC. Petite explication de cet état de fait parfaitement absurde...

Lire la suite...

jeudi 19 juillet 2012

FDNN accepte de porter les appels au don de WikiLeaks

WikiLeaks a contacté le Fonds de Défense de la Neutralité du Net (FDNN) au mois de mai pour savoir si nous accepterions de porter leur prochaine campagne d'appel aux dons. Le risque nous a semblé élevé pour l'association, mais son conseil de gouvernance a voté à l'unanimité l'acceptation du projet. Après un peu de réglages et de mise au point, c'est en place. Vous pouvez donc faire des dons à WikiLeaks via l'URL de don de FDNN

Lire la suite...

jeudi 21 juin 2012

Pré-rapport ARCEP sur la neutralité

La Fédération FDN vient de rendre public son avis sur le projet de rapport au Parlement et au Gouvernement sur la neutralité de l'Internet.

Lire la suite...

samedi 02 juin 2012

FDN a 20 ans

Le 2 juin 1992, une poignée de gens (on les appellera « geeks » plus tard) officialisait un montage entre potes et déclarait en préfecture la création d'une association loi 1901, « French Data Network ».

Partis de pas grand chose, deux machines NeXT dans un salon, qui appelaient par téléphone aux USA pour rapatrier les articles des newsgroups, puis une pile de modems RTC dans la chambre de bonne d'un autre adhérent.

Avec toujours en tête une seule idée, fournir de l'Internet, pour et par ses adhérents. Fournir les services dont les gens avaient envie et besoin, pas ceux qui pouvaient « faire vendre » et sembler alléchants au détour d'une pub dans la rue. A l'époque, les « providers » (on n'utilisait pas encore le terme de « FAI ») étaient loin d'être des entités avec pignon sur rue et la norme était la petite structure, le marketing loin des préoccupations premières et la forme associative n'était pas vue étrangement. A l'époque, des « providers », il y en avait 5, FDN est même devenu un gros, atteignant la somme, vertigineuse, de près de 250 abonnés.

On faisait du net propre, on ne s'en est pas rendu compte au début, tellement c'était l'évidence même, mais au bout de quelques années, après l'arrivée des petit jeunes commerciaux qui ont maintenant englouti le marché, il a fallu se rendre à l'évidence, fournir du réseau propre, n'allait plus de soi. Alors fournir un accès non filtré, avec une adresse IP publique fixe, n'a plus été qu'un choix technique mais presque politique.

Avec le temps la bande de geeks s'est même demandé, en plus de comment marchait Internet, à quoi ça pourrait servir, et en quoi il convenait de vouloir le garder propre, cet Internet encore mal cerné. Les geeks ont vieilli et se sont mis à réfléchir et à acquérir une conscience politique et citoyenne. En fait les geeks ont évolué, en même temps que le réseau qu'ils construisaient et promouvaient.

20 ans après, l'asso a bien changé : de la pile de modems dans la chambre de bonne et des stations NeXTstep dans le salon de Christian Paulus, le président d'alors, nous sommes passés à une infrastructure plus musclée ; de l'abonnement RTC bas débit où l'on payait (cher !) à la minute d'appel téléphonique, nous sommes passés à l'ADSL et d'autres moyens de fournir du réseau nous attendent demain.

Ca n'a pas toujours été une affaire gagnée, cette asso...on s'est fait virer de Renater, et plus tard les adhérents de l'époque sont venus rechercher « le matériel de l'association, y compris les routeurs sur le trottoir devant les locaux de France Telecom ».

Nous avons même accusé un autre coup dur quand SFR, par le jeu des rachats/fusions, après avoir absorbé Cegetel, notre grossiste ADSL, a résilié notre contrat de collecte. Comprenez bien : aller expliquer partout où l'on pouvait que les diverses lois prétendument anti-piratage n'étaient que du flan prétexte à du flicage, ça ne pouvait pas plaire à SFR, société de la nébuleuse Vivendi/Universal.

Mais au bout de 20 ans nous sommes toujours vivants, et de tous les FAI en France, nous sommes le plus vieux encore en activité, preuve que les geeks qui s'associent et qui se joignent, et à mesure que le temps avance, même les non-geeks (c'est dire) pour faire du net ensemble, finalement... ... ça fait quelque chose qui marche et qui marche bien même :-)

Allez, joyeux vingtième anniversaire à tous, puisque FDN ça n'a jamais été rien d'autre que _nous tous_ réunis. Et rendez-vous dans 20 ans ;-)

mardi 21 juin 2011

Il ne faut pas nationaliser les FAI !

C'est la lecture d'une interview de Julien Bernard, membre de la commission numérique du Parti de Gauche, racontant à grands traits les réflexions du PG sur le numérique en général et sur Internet en particulier, qui est à l'origine de ce billet.

À l'une des questions (quelle différence avec le PS sur le sujet), Julien Bernard répond: Nous considérons qu'Internet n'est pas une télévision améliorée mais peut devenir un instrument citoyen, à condition de s'en donner les moyens. Nous proposons donc de nationaliser la bande passante, c'est-à-dire de créer un service public chargé de déployer un Internet de qualité et neutre partout en France.

Prise au pied de la lettre, cette réponse est à deux doigts d'être une monstrueuse ânerie. Comme l'argument est trop long pour un commentaire, autant en faire un billet.

Lire la suite...

mercredi 30 mars 2011

Le débat sur la neutralité du réseau, point d'étape.

Certains pensent, et ils se trompent, que les positions que nous défendons sur la neutralité du réseau sont en train de perdre. D'autres pensent, et ils se trompent également, que la victoire est assurée, tant ces positions relèvent du bon sens et du sens de l'Histoire. Le bilan, tel que nous le voyons, est plus mitigé. Nous sommes stratégiquement en bonne position, et cependant en train de perdre la bataille. Comment avons-nous fait ?

Lire la suite...

mercredi 09 mars 2011

Les finances de La Quadrature

La question est régulièrement posée par les contributeurs financiers de La Quadrature de savoir quel est le budget, d'où viennent les fonds, et comment ils sont dépensés.

L'an dernier, sensiblement à la même époque, après un coup de gueule sur ce blog, j'avais publié une synthèse de la compta. Puisque la saison s'y prête (en fait, on boucle les comptes en préparation de l'AG), et que La Quadrature ne va pas tarder à relancer une campagne d'appel aux dons, voilà le même exercice pour 2010. Ainsi que des indications budgétaires pour 2011.

À retenir pour ceux qui ne veulent pas tout lire: l'exercice 2010 a été bon, l'exercice 2011 commence bien mais reste tendu (en déficit), l'exercice 2012 s'annonce très mal avec la perte du principal financeur (l'OSI) qui n'est pour le moment compensé par rien. Un nouveau billet à venir sur un sujet sensiblement similaire (comment faire pour régler une saloperie de jauge...).

Lire la suite...

jeudi 17 février 2011

La contribution de FDN à la mission d'information parlementaire sur la neutralité des réseaux

La commission des affaires économiques de l'Assemblée a créé une mission d'étude sur la neutralité du net, avec comme objectif probable de légiférer sur le sujet. Cette commission est présidée par Corinne Erhel (PS), et la rapporteure est Laure de La Raudière (UMP)[1]. Il faut souligner que Corinne Erhel et Laure de La Raudière sont deux députées qui connaissent bien le sujet, et qui ont pris régulièrement des positions salutaires sur les sujets récents (LOPPSI, ARJEL, Paquet Télécom, etc).

Un pré-rapport a été présenté devant la commission des affaires économiques il y a quelques semaines déjà. Ce pré-rapport demande, explicitement, des contributions et des remarques de la part des acteurs déjà auditionnés, ce qui est notre cas.

Le pré-rapport est en ligne, notre réponse également.

Ne souhaitant pas ré-écrire ici le contenu de notre réponse (8 pages, c'est pas la mort à lire), on se contentera de dire que le contenu du pré-rapport est selon nous plutôt bon. Les points que nous abordons dans notre contribution sont:

  • la nécessité d'une décision contradictoire de justice avant tout filtrage (le rapport se contente d'une décision de justice, la précision est importante, le récent exemple américain l'a montré en bloquant d'un coup, et par erreur, 84.000 sites);
  • la nécessité d'interdire le fait, pour un opérateur, de faire commerce des moyens de gestion du trafic qu'il met en place pour traiter les congestions (c'est un moyen très efficace de reconnaître les atteintes indues à la neutralité);
  • la nécessité de placer le contrôle entre les mains de l'utilisateur final si une priorisation des trafics est faite;
  • le fait que l'argument tant répété sur la congestion du réseau est un mensonge éhonté et contre-productif;
  • le fait qu'il est pour nous nécessaire de rendre les opérateurs responsables, y compris pénalement, des atteintes au réseau (non seulement la situation Tuniso-Égyptienne d'il y a quelques semaines ça doit être illégal en France, mais en plus ça doit être pénalement réprimé).

Pour le reste, ce document reprend essentiellement nos positions habituelles. Tous commentaires sont bien entendu les bienvenus.

Notes

[1] Pour les gens qui ne sont pas habitués aux mœurs parfois curieuses de l'Assemblée, la personne qui préside joue un rôle symboliquement fort, mais dans la pratique relativement faible. Ce qui compte, c'est le rapport qui est remis. C'est lui qui fixe les orientations. C'est donc toujours un député de la majorité qui fait le rapport.

Quand sommes-nous devenus ceux que nous n’étions pas ?

Cet article est une traduction en français de l’article de Rick Falkvinge "When Did We Become The Ones We Weren’t ?".

Je le trouve suffisamment excellent pour mériter ce travail (souvent difficile) de traduction.

Initialement publié sur TorrentFreak, le site mondialement connu parlant de liberté d’information et de peer-to-peer, le voici donc en français.

Quand sommes-nous devenus ceux que nous n’étions pas ?

par Rick Falkvinge, pour TorrentFreak, traduction Benjamin Sonntag.

Les évènements actuels en Égypte me mettent mal à l’aise. Non pas les manifestations pour la démocratie - que je soutiens de tout mon cœur, de toute mon âme et dans l’action - mais le fait qu’un régime répressif utilise des technologies de surveillance développées par des société des pays occidentaux, sur commande des autorités de pays occidentaux.

Je suis un enfant de la guerre froide. Je me souviens d’avoir grandi dans les années 1980 dans un monde différent de celui d’aujourd’hui. Par dessus tout, la politique internationale et notre vie quotidienne avaient le goût de la guerre froide entre les États-Unis et l’URSS.

Lire la suite...

vendredi 28 janvier 2011

Censure de l'internet en Égypte : une humble action de FDN

Cette nuit les instances dirigeantes égyptiennes semblent d'après cet article avoir ordonné aux fournisseurs d'accès internet égyptiens d'éteindre leurs interconnexions internationales, donc avec le reste d'internet.

Cette action fut d'une effroyable efficacité, aujourd'hui, l'internet a «désappris» à joindre l'Égypte et il n'est plus possible de communiquer avec les égyptiens que ce soit par mail, forum, usenet ou quelque technologie basée sur IP.

Dans la foulée, ce matin, les SMS semblent également êtres coupés privant le peuple égyptien de tout moyen de communication électronique.

Pour cette raison, et parcequ'il s'agit bien d'une attaque flagrante d'un état contre internet, FDN a décidé d'ouvrir une petite fenêtre sur le réseau en mettant a disposition de qui le souhaite un compte d'accès RTC.

Lire la suite...

jeudi 30 décembre 2010

FDN participe à l'expérience 42

Il faut l'avouer, l'initiative de 42registry au travers de ce qu'ils appellent eux même « l'expérience 42 » a fait couler de l'encre. On a pu lire beaucoup de choses à ce sujet. Certaines interventions, souvent limitées mais finalement assez peu importantes, étaient bien souvent le fruit d'une flagrante incompréhension ou méconnaissance des réseaux, mais d'autres étaient au contraire assez virulentes et, à mon sens, assez bien formulées.

Pour ceux d'entre vous qui ne comprennent pas du tout l'objet de ce billet, un préalable avant toute chose me semble être la lecture du site web. Ça se passe ici : http://www.42registry.org.

Ce billet ne traitera pas de la légitimité de tel article dans la charte de 42registry, ni même de la bêtise ou de la géniale idée de créer un TLD numérique. Non, il s'agit d'expliquer pourquoi nous avons choisi de faire résoudre le TLD 42 pour nos abonnés.

Lire la suite...

jeudi 09 décembre 2010

La responsabilité des intermédiaires

C'est un sujet récurrent, dans les questions législatives autour d'Internet, depuis l'amendement Fillon en 1996, et qui est actuellement le cœur du régime défini par l'article 6 de la LCEN, à savoir jusqu'à quel point, et dans quelles conditions, un hébergeur est responsable de ce que font les hébergés. Un point essentiel manque, et est apparu comme manquant lors des débats et des réflexions sur la neutralité des réseaux: la responsabilité de l'hébergeur de ses propres actes. Et bien entendu, dans le même contexte, la question de la responsabilité du fournisseur d'accès à Internet.

OVH a publié récemment les décisions prises en référé autour de la question de savoir si WikiLeaks est légal ou non en France. L'une de ces réponses, qui ne fait pas tellement avancer la question WikiLeaks, offre cependant un point très important à discuter. C'est une ordonnance de référé, manuscrite, donc probablement une décision très rapide, mais qui soulève de très intéressantes questions. L'ordonnance est disponible en ligne. Je partirai de cette ordonnance de référé pour mon exposé.

Lire la suite...

- page 1 de 3